Quoi de la consommation d’énergie d’un poêle à granulés?

Est-il vrai ou pas que la régulation électronique d’une poêle à granules consomme beaucoup d’électricité? Pour répondre à cette question le bureau d’étude Amoès a mené une campagne de mesures sur notre modèle Kaika Oyster et les résultats du test ont été publiés sur le numèro de Décembre 2012 -Janvier 2013 de “La Maison écologique”.

 

Le poêle a été étudié dans une maison de surface modeste (72 m2), avec besoin de chauffage modéré (70 kWh/m2), pendant une période hivernale avec une température extérieure de -7°C en moyenne.

Les deux modes de programmation du poêle ont été testés:

  • Ecostop: la poêle se met en marche quand la température de la pièce tombe à 17,5°C et s’arrête quand elle atteint la température de consigne (dans le test 19°C).
  • Automatique: la poêle fonctionne tout le temps, mais module sa puissance en fonction de la température de consigne. Quand elle est en atteinte, il continue à chauffer à puissance minimale.

Le premier enseignement du test est que la consommation électrique est marginale par rapport à la consommation de bois, quel que soit le mode de fonctionnement (Ecostop ou Automatique). En tout état de cause, la consommation électrique est inférieure à 2% pour le Kaika. Alors que ce dernier consomme 80 kWh/an d’électricité en mode “Ecostop”, une chaudière murale au gaz en consomme annuellement 500 kWh en moyenne, lorsque plud de deux fois sur trois son circolateur n’est pas asservi au thermostat d’ambiance.

 

Deuxième leçon: l’intertie de la maison est un critère déterminant pour limiter les mises en marche intempestives du poêle et donc réduire la consommation d’électricité dans la modalité “Ecostop”. Dans une maison basse consommation, la poêle n’a besoin de se mettre en route que 2 à fois par jour, en fonctionnant à chaque fois environ 1 heure, pour remonter la température de 2°C.

 

Conclusion de David Chénier, directeur technique d’Amoés: “Dans le cas d’une maison BBC, pour 25 kWh/m2 an de bois, les auxiliarires de chauffage consomment 0,4 kWh/m2 an d’électricité , ce qui fait de cet poêle un système automatique de chauffage particulièrement peu gourmand en électricité“.

 

Voulez-vous télécharger l’article complet de “La Maison écologique” ? Cliquez ici.

Choisissez votre
poêle à pellets

DIFFUSION DE CHALEUR
  • Convection
  • Accumulation
  • Ventilation forcée
  • Air canalisé
  • Hydro
SOLUTIONS
  • Murales
  • D’angle
  • De séparation des espaces
  • Pour petits espaces
  • Avec sortie fumée supérieure
  • Récupération du foyer
  • Pour maisons passives

NOUVEAU
Le poêle chaudière qui chauffe jusqu'à 325 mètres carrés
NOUVEAU
Pour une chaleur dirigée exactement où vous voulez
NOUVEAU
Le poêle « encombrement minimal »
NOUVEAU
Le poêle à « encombrement minimal »
NOUVEAU
Le poêle compact et arrondi
Le poêle de nouvelle génération, déjà compatible avec Ecodesign 2022
Le premier poêle à pellets consacré à tous ceux qui aiment la fonte
Le poêle de nouvelle génération, déjà compatible avec Ecodesign 2022
Le poêle de nouvelle génération, déjà compatible avec Ecodesign 2022
Poêle à pellets séduisant et minimaliste, inspiré du design nordique
Poêle à pellets séduisant et minimaliste, inspiré du design nordique
Poêle à pellets séduisant et minimaliste, inspiré du design nordique
Le poêle hydro pour les espaces réduits
Un poêle hydro présentant les prestations d'une chaudière
Performances optimales, dans la nouvelle version hydromatic aussi
80 cm de haut à peine et sortie des fumées par le haut
80 cm de haut à peine et sortie des fumées par le haut
Adaptée aux espaces étroits avec les flux d'air réglables à son gré
Le poêle sans ventilation pour chauffer de façon silencieuse
Le poêle sans ventilation pour chauffer de façon silencieuse