Un chauffage plus économique :
les solutions à pellets pour économiser

Le pellet est un combustible qui permet de chauffer votre habitation de manière plus avantageuse. Il coûte environ 25 % en moins que le méthane et deux fois moins cher que le gasoil de chauffage. Le prix du pellet, en outre, est resté plutôt stable au fil du temps, à part la légère augmentation dictée par la demande croissante, qui n’est toutefois pas comparable avec les augmentations drastiques ni avec les changements de prix auxquels les combustibles fossiles sont soumis.

Mais quels sont les systèmes de chauffage à pellets pour chauffer son chez-soi de manière plus avantageuse ? Il existe plusieurs solutions à évaluer attentivement, selon votre situation de départ et le montant que vous avez l’intention d’investir.

Un petit poêle à pellets pour faire des économies

Dans certains cas, un poêle à pellets à air suffit pour garantir un chauffage plus confortable et uniforme et pour alléger votre facture. Un produit de 6-8 kW peut suffire pour garder une partie de votre intérieur au chaud, l’espace où vous passez plusieurs heures de la journée par exemple, tout en laissant à la chaudière traditionnelle le soin de chauffer les autres pièces et l’eau sanitaire.

Certains poêles, comme les modèles canalisés, permettent de chauffer plusieurs pièces simultanément, en canalisant la chaleur au moyen du tuyaux installés dans le mur. Les frais de départ sont légèrement plus élevés, compte tenu d’un travail d’installation un peu plus onéreux, mais le chauffage n’en est que plus avantageux.

Ce type de poêles permet de calculer plus de 220 euros d’économies par an si vous utilisez un poêle à pellets pour remplacer une installation à méthane, un peu moins de 800 euros par an si vous remplacez une installation à gasoil et plus de 1 200 euros par an si vous remplacez un système au GPL (données fournies par l’AEIL, l’Association Italienne des Énergies Agraires et forestières, calculées pour une habitation de 150 m2 avec une isolation moyenne et 12 MWh de besoin en chauffage primaire, soit une consommation annuelle de 1 200 Nm3 de méthane, 1 200 litres de gasoil, 2 550 kg de pellet).

Un poêle hydro pour l’ensemble de l’installation de chauffage

Bien que le montant initialement investi soit plus important, un poêle hydro à pellets est le meilleur système pour se chauffer de façon avantageuse. Il permet en effet de chauffer avec du pellet l’ensemble de l’installation de chauffage, traditionnelle avec des radiateurs ou au sol également. Le poêle hydro est en effet conçu pour échanger de la chaleur avec l’eau de l’installation et garantir un chauffage uniforme et confortable dans toute votre habitation.

Vous faites encore plus d’économies ! Imaginons une maison de 160 m2, en classe énergétique E, si les propriétaires choisissent un poêle hydro à la place d’une chaudière à gasoil, les frais totaux de chauffage baissent de moitié, avec 2 700 – 2 800 euros d’économies par an ! (Notre simulation est basée sur des données de l’AEIL, l’Association Italienne des Énergies Agraires et forestières, relatives au prix de l’énergie primaire en Italie).

N’oubliez pas que les poêles hydro les plus puissants, combinés au kit spécifique, sont en mesure de produire aussi de l’eau chaude sanitaire ; ils remplacent donc carrément votre chaudière à combustible fossile ! Une « petit plus » pour vous passer de votre chaudière consiste à installer des collecteurs solaires qui, en été, peuvent garantir à eux seuls la fourniture d’un grand volume d’eau chaude alors qu’en hiver, lors des journées ensoleillées, ces collecteurs aident le poêle à maintenir l’installation de chauffage chaude.